Sous la douche

Je suis en train de prendre mon bain depuis plusieurs minutes, je me sens bien relaxé. Comme à son habitude ma copine arrive tout bonnement sans fraper à ma porte. Elle m’interpelle et je lui dit de venir dans la salle de bain. Elle entre, nous jason un peu.

Sans réfléchir elle prend la débarbouillette et me lave le dos. Je la laisse faire, elle me frotte doucement, j’aime ça, je laisse échaper des soupirs, elle s’apperçoit que je prend du plaisir. Elle continue à me frotter le dos.Elle aussi, elle a le goût de s’aventurer un plus loin.

Elle me caresse tout doucement, nous ne parlons presque plus, tout juste pour dire que c’est bon, qu’elle me fait beaucoup de bien.Elle aussi elle en prend du plaisir. Elle me caresse avec la petite serviette. Elle me la passe sur les seins, le dos, les seins, j’aime ça.

Tout à coup, elle m’embrasse le cou, descend sur les épaules, passe sa langue le long de mon bras, le dedans du poignet, un par un mes doigts.Je sens une grande chaleur au creux de mon ventre. Je rejette ma tête par derriere, elle en profite pour remonter dans mon cou. Sa langue est douce et ses petits baiser me donne des frissons.

Maintenant, elle entre sa langue entre mes lèvres. oui… j’aime ¸ça. C’est tellement doux. Ses long cheveux caresses mes seins, ce sont des caresses si douces. Que c’est bon. Elle aime également, car elle m’embrasse toujours de plus belle. Sa main descend le long de mon corps et je n’ai pas le choix que d’ouvrir mes jambes pour qu’elle puisse y glisser ses doigts, dans le lieu qui en a le plus besoins. Ah… que c’est bon.

Sa bouche si douce sur la mienne, nos langues s’entremêlent, ses doigts dans ma chatte et je n’en peux plus, je me laisse aller. Mon corps s’enflâme, mes seins se soulèvent, ma bouche envale sa bouche, je l’embrasse avec tout ce que je peux prendre.

Tout à coup, me voila qui ne peux plus attendre. Elle est si douce, je lui crie; encore, encore que j’aime ça. et voila que je suis en train de jouir dans cette eau de bain devenue preseque froide. Mais ce n’était pas important, je me laisse aller à ma jouissance et elle continue à m’embrasser, partout sur ma bouche, mon coup et sur la pointe de mes seins.

J’ai jouie très très fort et j’ai beaucoup aimé. Je me détend, elle reste près de moi. Elle me tient la main. et nous recommençons à discuter…

Anita de Gatineau

Laisser un commentaire