Masturbation au téléphone avec un inconnu

J’ai envie de vous faire partager une petite histoire érotique qui m’est arrivé il y a maintenant 10 ans. Cela peut vous sembler un peu lointain , mais je vous jure que je m’en souviens comme si c’était hier. A ce moment j’avais 21 ans et je vivait seule dans un minuscule appartement, pour la poursuite de mes études collégiale.

Un soir , il était tard, j’était dans mon bain avant d’aller me coucher. Le téléphonne sonne, je me demande bien qui ça peut être à cette heure- ci. Mais par chance je transporte toujours mon téléphonne lorsque je prend un bain. Alors je répond ; c’est un homme, je dirait plutôt un jeune homme d’environs 20 ans comme moi. Il demande à parler à une certaine Mélanie. Heum que je lui répond, vous fête erreur de numéro!

Il me demande alors quel est mon nom à moi. Je lui dit qu’il n’y a pas de Mélanie ici et que moi je me nome Rose. Ha qu’il me dit quel jolie nom tu as. Je ne sais pas si tu es aussi jolie que ton nom mais je devine par le son de ta voix que tu es superbe.

A ce moment j’était bien surprise par ses paroles, et je l’ai quand même laissé parler , j’était intrigué par ce jeune homme. Nous avons commencé à discuter de choses et d’autre, il était rigolo.

A un certain moment, il me demande:  » Es-ce que ça te dérange si je me masturbe en même temps que l’on se parle. »

Ho! là je suis sans voix et je passe à deux doigts de lui racrocher la ligne. Mais non! j’en suis la première surprise, je lui répond que cela ne me dérange pas du tout. Ouf! je suis entrain d’avoir un téléphonne obscène. J’ai rougit de gêne, et j’ai attendue qu’il parle le premier.Il m’a demandé de continuer à lui parler, qu’il aime entendre le son de ma voix et que ça l’excite.

Je lui parle de mes cours au cégep et de mes amis que je côtoit tout les jours… Je l’entend, il respire plus fort, il ne parle pas il m’écoute. J’imagine qu’il se mastrube et c’est bizare j’ai eu envie de me caresser moi aussi. J’était toujours dans l’eau, et j’ai commencer à toucher le bout de mes seins, c’est la partie de mon corps que je préfaire le plus. Ils sont bien ferme, de la grosseur d’une pomme. Je les serres avec ma main libre et je descend mes doigts sur mon bas ventre et je touche à mon bouton d’or ( c’est comme ça que j’appele mon clitoris).

Sans m’en rendre compte ma respiration devenait alletante, parcequ’il s’est rendu compte que je jouait avec mon corps moi aussi.Il était très satisfait , nous avons continué à parler ensemble et à toucher notre corps chacun au bout du fil. Il se mit à me décrire ce qu’il faisait exactement.  » Je prend mon pénis fermement de ma main droite et je vais et viens rapidement en t’imaginant en train de te caresser. »

Ho oui moi aussi je t’imagine, je te voix nu sur ton lit ton sexe entre tes mains qui grossi. Je lui parle de mes gestes qui parcourt mon vagin et mes doigts son concentré sur mon bouton d’or. Je ressent beaucoup d’excitation et je sens venir le plaisir intense de la jouissance.Je tente de retenir encore un peu. Je lui dit que je vais maintanant jouir et que je ne pourrai pas lui répondre pendant quelques secondes.

Nous avons arrêté de parlé et nos respirations alletante était à l’unisson. Nous avons jouit en même temps, ensemble et j’ai mit mes doigts dans mon vagin pour accentuer le plaisir c’était formidable. Je pouvais voir le bout de mes seins durcis par le plaisir.

Je me sentait gêné d’avoir fait cela mais mon interlocuteur me demande si je voudrais qu’il me rappele une autre fois, parce qu’il a beaucoup apprécié notre petite causerie de ce soir .J’ai sourit et lui ai répondue que ça me farait bien plaisir de discuter à nouveau avec lui.

Nous avons racroché et je suis aller me coucher. Mais ce jeune homme inconnu ne m’a jamais re- téléphonné.

Je garde en souvenir ce qui fut pur moi l’histoire la plus érotique qui me soit arrivé.

Rose de Saint-Félix

Laisser un commentaire