A la plage naturiste

Après ces histoires de club, on voulait tous récupérer un peu, on se retrouve donc sur une plage nudiste, moi ma femme ko, John, jacques et joseph et marie sont occupé par leur boulot et n’ont pas pu venir.

Nous y allons donc à trois, on arrive et paye l’entrée pour être en zone protégée et éviter les curieux et les malades.

On arrive sur une zone sans grand monde, et jette un œil autour de nous pour apercevoir à 10 m environ un couple nu, un peu plus loin des hommes ou des femmes seules, et puis d’autres couples. On se déshabille et on s’installe sur de très grand drap de bain, ko toujours aussi sexy malgré 60 ans, joli petits seins, sexe rasé, gabarit moyen, moi 1,75 m, 65 ans, sexe naturel circoncis de 15 cm, gabarit moyen un peu enveloppé, John poilu comme ko aime et de 65 ans, sexe naturel circoncis de 15 cm et épais, corps un peu enveloppé.

On s’installe au soleil qui ne tape pas trop, et on étalent nos corps pour bronzer en intégral et on admire notre entourage, le couple le plus proche doit avoir la cinquantaine bien foutu, aucune idée de la taille du sexe de monsieur et de la poitrine de sa compagne, ils nous jettent un œil intéressé et nous saluent de la tête, on leur fait un petit signe de la main.

Ko se tartine de crème solaire et me demande de lui en mettre sur le dos, j’en profite pour la tripoter un peu et elle me rend la pareille en hésitant pas à m’enduire la queue langoureusement, je commence à bander, elle embrasse mon gland et m’abandonne pour se consacrer à John (qui est aussi un des ses amants), idem elle joue avec sa queue et je vois son gland gonfler sur le champ, elle le lui embrasse et le laisse en l’état.

Au bout d’une heure de grillade au soleil on se décide à se rafraîchir dans la mer, on se dirige vers la plage en passant à côté du couple, auquel nous sourions  et on leur demande de jeter un œil à nos affaires, ils nous font signe ok du pouce, on en profite pour les examiner, un beau couple bronzé, la cinquantaine, les sexes épilés, monsieur est bien monté et n’est pas circoncis, madame a une grosse chasse avec les petites lèvres proéminente, à leur accent ce sont des anglais.

On se plonge dans l’eau qui nous semble froide sous la différence de température, on s’ébroue puis on joue tous les trois en se tripotant le corps et les sexes ce qui provoque l’érection partielle des hommes et l’humidification de la chatte de madame, on décide de repartir vers notre zone de bronzage et on passe devant nos anglais qui nous regardes intéressés. La femme nous fait un pouce levé admiratrice de nos pines presque à l’horizontale, on rigole et on leur propose de prendre l’apéro avec nous. Ils se lèvent sans hésitations, emballent leur affaire et nous suivent. On leur fait un peu de place et ils s’installe sur notre zone, on offre à boire et à manger, tout le monde se sert et rigole, on discute et ils nous disent qu’ils sont de Birmingham et qu’il adore venir ici se rincer l’œil et pour plus, on leur demande ce que signifie plus, ils rigolent et nous disent « des rencontres sexy » Il nous disent dans la foulée qu’on est à leur  ansoût et sympa Leur prénoms sont sean et cindy, et ils ont tous les deux

Ko est entre John et moi, et elle commence à nous caresser nos pines sans aucune pudeur, je vois les yeux des anglais leur sortir de la tête, et le sexe de Sean commence à ce gonfler, Cindy à les jambes croisées et on voit des goutes de cyprine couler hors de sa chatte Ca nous amuse et nous excite vachement, ma queue se dresse d’un coup et du coin de l’œil de voit le gland de John se tendre et gonfler Je passe un main sur la chatte de ko qui est trempée. Cindy étant proche de moi je lui caresse doucement l’intérieur des cuisses et puis la chatte offerte et son clitoris, elle devient toute rouge et gémis de plaisir. John proche de Sean lui caresse le bas du ventre puis la base de son pénis et remonte vers le prépuce qu’il retrousse pour en sortir le gland, tout le monde est figé et observe nos anglais, qui semble être surpris puis enchanté par la tournure des évènements.  Tout le monde caresse tout le monde et les queues des hommes sont au garde à vous, John nous donne rapidement à chacun des hommes une pilule secrète. On ralenti le rythme de nos caresses, j’en profite pour me déplacer et caresser John qui n’a pas de partenaire, et le faire bien bander, on est bi tous les deux. Ko se tourne vers ma queue et me caresse puis me prend en bouche et en même temps elle allonge la main ver Cindy et lui caresse les seins et la chatte. Je me libère de ko pour donner mon pénis à Cindy pour voir ce qu’elle en fait, elle se jette dessus et un peu gauchement commence à me sucer, ko se lève et présente sa chatte à Sean qui précipite sa langue dans sa fente et la lèche à toute allure. Il faut qu’on les dirige, ils sont frustrés et n’ont pas l’habitude de sexe de groupe et son trop excité, une seule chose à faire, les baiser et les faire jouir et puis les laisser se reposer avant de recommencer. Je bascule Cindy sur le dos et ko fait de même et enfourche Sean pour le baiser. Cindy se laisse faire et jouit avant même que j’éjacule, mais je continue et elle jouit une deuxième fois et j’éjacule dans sa chatte. Ko fait de même avec Sean qui se vide en trois minutes. John abandonné vient vers moi, je me retire et lui laisse Cindy, il la retourne sur le ventre et l’encule d’un mouvement simple et doux, elle sursaute et se laisse faire, comme il est bien raide et au bord de l’explosion tout va vite en 5 minutes, on se redresse le souffle court et on se regarde, nos anglais on l’air enchanté et surpris et nous disent qu’ils n’avaient jamais fait ça et que c’est merveilleux… on leur que ce n’est pas fini.

En jetant un regard autour de nous on constate que tous les gens seuls ou les couples qui étaient autour de nous sur la plage se sont déplacé autour nous pour jouir du spectacle. Et tout ce beau monde à les yeux exorbité, les mecs la pine à la main se branle, certains raide avec de beaux engins, d’autres avec de tristes petites pines moles et je vois que des femmes se cache derrière le rang des mecs pour se branler aussi… rare spectacle.

John et moi on se lève comme un seul homme et on va chercher quatre de ces femmes, qui ont de quarante à 60 ans on les amène au bord de nos tapis de sol, on les fait mettre à genoux, et on leur présente nos queues à moitié bandée, elles sucent sans rechigner, au bout de 5 minutes on se retire, je vois que nos pines ont le gland gonflé comme un abricot. John et moi on se regarde et on va chercher 8 types pas trop mal foutu dans nos spectateurs, on les amène derrière les femmes et on leur offre leur cul. Les gars se jettent dessus un derrière un devant et on les laisse s’amuser, à condition qu’il n’y ai pas de violence. Un type nous semble brutal, on le surveille, dans le même temps je repère un nouveau spectateur géant, je vais le chercher, et il a une bite au repos de 20 cm et un gland qui sort du prépuce… je l’emmène dans notre cercle, je luis dit de s’assoir, il y en aura pour lui, ko vient nous rejoindre et je lui explique mon plan, elle s’approche de grosse bite et la lui caresse, il se met à bander tout de suite. Pendant ce temps la brute se retire de la jeune femme qu’il tringlait et l’encule brutalement en lui faisant très mal et malgré ses cris continue ses brutalités. John et moi lui sautons dessus et on l’amène à quatre pattes au milieu de notre » camp », on le bloque en levrette, sen vint nous donner un coup de main, j’appelle notre géant, sa bite est énorme ko a fait du bon boulot, elle l’amène au cul de notre brute et lui fait signe de le baiser, ce qu’il s’empresse de faire sous les hurlements de la brute, on le laisse faire jusqu’il éjacule. Il se retire et laisse ce salaud partir le cul en feu et en sang. On console la petite qui c’était fait violer et notre géant s’approche et la prend dans ses bras, il ne se quitteront plus de l’après-midi et partiront ensemble.

Notre petite partouze se termine, on est tous fatigués, les spectateurs se sont vidés les couilles et les filles se sont masturbés comme des folles.

Notre couple anglais nous propose de revenir le lendemain et de nous amener un autre couple anglais à initier et dépuceler, on accepte.

Laisser un commentaire